J’écris en français dans une langue étrangère de John Banzaï & Souleymane Diamanka

 Editions Complicités. 65 pages. Sorti en 2007

 

4ème de couverture : 

Un poète peul rencontre 

un poète polonais 

sur le champ lexical français. 

Des feuilles de brouillon quadrillées 

comme un jeu d’échec. 

Des nuits sans fin 

De parties de victoire entre duo et duel 

Sur le papier. 

Une encre bleue 

Rencontre 

Une encre noire 

Comme les deux yeux d’un regard vairon. 

Ensemble, ils sont 

Les meilleurs amis des mots. 

Extrait de Bleue ma rime :

«Ma langue était terrestre avant de baigner dans tes yeux 

Ces lettres que je préférais taire restent moins silencieuses 

Ouvre-moi le cahier de tes songes que j’y ajoute

La phrase bleue, ma rime des anges qui ont croisé ta route

 

J’ai juré un jour que j’irai plonger du haut des mots 

Et j’ai noué une nuit à ma taille pour notre duo d’amour 

Les feuilles m’entendent écrire que je fais semblant de dormir 

Les feux attendent de créer les brasiers du désir »

Chacun des deux auteurs John Banzaï et Souleymane Diamanka ont leur univers respectif qu’ils ont réussi à fusionner pour nous donner un joyau. Ce sont ces rencontres improbables, produits de notre pays qui nous offrent de la magie et nous enrichissent tous. Dommage que certains sont incapables de le voir. 

Ce livre est une merveille qui plaira à tous les amoureux de la poésie et des mots en général. C’est beau, doux et émouvant. C’est un livre plein d’amour. Si vous recherchez un cadeau à offrir, ce livre est un excellent choix. 

 

Extrait d’Encre vivante :

«Pourquoi en venant venir ta voix

L’immense océan du silence s’écarte?

Pourquoi l’inspiration te laisse respirer

Comme un roi au cœur de ses châteaux de cartes?

Pourquoi la poésie que tu proposes est si digne

Qu’elle donne l’air d’être debout?

Pourquoi dans ta bouche

Les mots de notre langue ont un autre goût?

Pourquoi choisir l’écriture

Et prendre la parole en son nom? »  

 

Extrait de Les jumeaux impossibles :

«Quand la pleine lune désobéit

Les étoiles qui s’ennuient ne s’enivrent que de nuit

Tous les astres ponctuent les phrases

Que je garde en suspens

Les jumeaux impossibles

Parlent une langue mystérieuse

Qui rend les silences suspects »

 

Je vous invite à visiter la page Facebook de John Banzaï et le site internet de Souleymane Diamanka.

Vous pouvez commander J’écris en français dans une langue étrangère sur le site Editions complicité et en librairie.

Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *