L’appel de la lune de Tidiane N’Diaye

Editions Gallimard. 240 pages. Sorti le 3 janvier 2017.

 

Résumé et avis

Isiban, jeune belle femme zouloue, se rend au bord de la rivière Bushman tous les soirs pour communiquer avec Inyanga sa grand-mère la lune. Après quelques pas de danse et des chants rituels, la lune descend et la prend dans ses bras. Isiban lui confie alors toutes ses douleurs. Marc, un négociant en vin et descendant de français huguenot, assiste à cette scène et tombe sous le charme d’Isiban. Très vite, ils vont apprendre à se connaître et vivre un amour que rien ne peut détruire.

 

Avec ce premier roman, Tidiane N’Diaye nous propose une lecture d’une partie de l’histoire de l’Afrique du Sud. Au fur et à mesure du développement de l’intrigue, l’auteur nous donne un véritable cours d’histoire de l’immigration dans ce pays jusqu’aux prémices de l’apartheid. C’est un roman riche en informations, qui nous apprend autant sur les coutumes et les traditions que sur des faits historiques marquants comme l’arrivée des premiers colons en Afrique du Sud, l’histoire des Boers, les épopées de Chaka, la formation de l’empire zoulou et la guerre des religions en Europe pour ne citer que ceux-là.

Dans les composantes du roman, l’auteur nous propose la famille Van der Meersch, des afrikaners calvinistes ayant une lecture intolérante de la bible. Cette famille maltraite Isiban qui est à leur service. Nous avons aussi les Jaubert, avec Georges, le grand-père charismatique et idéaliste qui a à cœur de maintenir l’harmonie dans sa famille dans toute sa diversité, Marc Jaubert, un négociant en vin qui s’est éloigné du joug de son père pour s’épanouir pleinement, la sœur Marie qui vit en France, les frères Richard et François le raciste qui vont s’engager dans l’armée anglaise. Parmi les proches d’Isiban, nous avons Oumsélé, son grand-père qui est un conteur et connaît les secrets des plantes.

L’histoire d’amour entre Isiban et Marc, m’a semblée être un peu trop parfaite. Ceci s’explique par le contexte. Les Huguenots, ont fui la France après la révocation de l’Edit de Nantes et les massacres de la Saint-Barthélemy. Dans un premier temps ils ont trouvé refuge au Pays-Bas avant de suivre les hollandais en Afrique du Sud. Ils aspiraient à mener une vie paisible et se mélangeaient facilement aux populations locales. Cela montre en partie comment l’union entre Isiban et Marc a pu avoir lieu.

« Derrière un rocher, non loin de là, n’osant pas bouger, le souffle coupé, un jeune homme n’en croit pas ses yeux ! Il vient d’assister à un spectacle fantastique. Que la lune se pose sur la terre est en soi un mystère. Mais qu’elle prenne une jeune fille dans ses bras le laisse abasourdi. »

Pendant ma lecture, j’avais l’impression de lire deux textes avec une alternance entre les aventures des personnages et les faits historiques. Comme si le récit était mis en pause pour nous donner des renseignements sur l’histoire du pays. Avec un titre pareil je pensais trouver plus de magie et plus de rêve d’autant plus que le début de l’œuvre ressemble à un conte. Je trouve que ce roman ressemble plus à un essai mais cela ne m’a pas gêné.

« Je crois grand-père, que toutes les idées de paix, de liberté, d’égalité, de fraternité et de respect que tu nous as transmises sont utopiques. Comment peut-on les vivre et les appliquer quand on naît dans un monde de folie et de violence comme le nôtre ? »

J’ai apprécié le recadrage sur Chaka, qui habituellement nous est présenté comme un homme sanguinaire qui a tout détruit sur son passage. En réalité il a été un grand stratège ayant mis en place une armée puissante qui a causé des milliers de pertes dans les rangs anglais. Il a aussi unifié des peuples afin de former la grande nation zouloue, un grand empire pour faire face à l’ennemi oppresseur.

C’est un roman passionnant qui plaira à toutes celles et à tous ceux qui sont intéressés par l’Afrique du Sud et aux passionnés d’histoire. Il m’a beaucoup plu et fait partie désormais de ma liste de romans préférés. Ce fut un énorme coup de cœur pour moi.

A lire absolument !

 

A propos de l’auteur

Tidiane N’Diaye est anthropologue. Il est connu pour ses essais sur l’histoire. Il a été chargé d’étude à l’INSEE, Professeur d’économie et Directeur de recherche à Sup de co.

Je vous invite à découvrir cet auteur et ses enquêtes historiques remarquables.

Suivez Tidiane N’Diaye sur Twitter @TNDiaye et sur Facebook.

Vous pouvez commander L’appel de la lune à partir du site des Editions Gallimard et dans les librairies.

Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *