Le prix de l’âme de Moussa Konaté

Editions Présence Africaine. 151 pages. Paru en 1981.

Résumé et avis

Le village de Wilimano connaît une sécheresse qui selon certains serait causée par la présence de mauvaises personnes et par la sorcellerie. Cette situation crée des tensions et des querelles de voisinage sous l’œil impuissant de Wilimano. Le chef qui vient d’avoir un fils remue ciel et terre pour fournir du mil à la population. Trahisons, amours secrets et calomnies agitent le village. Par ailleurs, après le décès de leur père, Djigui et Nakaniba, quittent le village pour trouver des places de boy et de bonne en ville. Djigui s’en va en emportant avec lui un secret traumatisant. Ils vont vite réaliser que la survie a un coût et demande des sacrifices. Les personnages vont apprendre à leur dépens que parfois pour obtenir des choses il faut trahir son âme.

« Il faut payer le prix de l’âme, même quand on ne le peut pas, même quand on n’a pas d’âme… »

Ce roman dénonce la place réservée aux femmes dans les villages mais aussi le mépris de ceux qui sont vus comme étant « hors-norme » (les alcooliques, les personnes atteintes de démence ou les personnes vivant des amours illicites). Il dénonce aussi la culture de rente qui apparaît en filigrane. La personnification du village de Wilimano permet d’exacerber le mal dont il est victime. Cela montre aussi l’impact des actes posés par chacun sur l’ensemble du village.

« Pour le moment, Wilimano bourdonne, et c’est toujours ainsi qu’il agit quand il est prêt de faire des révélations. »

J’ai été surprise par les évolutions et les choix des différents protagonistes qui ont conduit à des dénouements auxquels je ne m’y attendais pas du tout.

« Il fallait être fort, très fort, et moi je ne l’ai jamais été. Non, je ne l’ai jamais été. Telle est ma vie. J’ai vu le monde et il me semble avoir un peu compris les hommes. Si je pouvais renaître…mais on ne naît qu’une fois et on ne rate sa vie qu’une fois. Si je pouvais renaître… »

Bien que ce roman ait été écrit en 1975, les questions qui y sont soulevées sont toujours d’actualité.

A lire !

Retrouvez la biographie de Moussa Konaté ici