Une aube incertaine de Moussa Konaté

Editions Présence Africaine. 218 pages. Sorti en 1985.

 

Résumé et avis

Parmi les habitants de Gallo, un personnage se démarque par sa générosité légendaire, le grand Faran Diarra. Il fait partie de ces hommes vénérés et qui inspire la crainte et le respect. Grâce à son statut il se sent tout-puissant et s’arroge de tous les droits. Il a plusieurs serviteurs à sa disposition tous très dociles. Un jour, un jeune homme, Waly ose faire l’impensable, lever la voix et porter un coup à Faran Diarra. Après ce drame, lui et sa femme Bata quittent le village pour se rendre dans une mission catholique en ville. Très vite le couple est submergé par les dettes. Waly ayant perdu tout espoir en l’humain ne travaille plus, laissant Bata prendre les rênes de leur foyer. Ils ont un fils Georges, et pour subvenir à leurs besoins, Bata se prostitue. George vit une enfance difficile et douloureuse. Lorsque plusieurs années plus tard il croise Pierre, un ami de son enfance, ses vieux démons refont surface.

« Il faut que tu comprennes, Georges, il faut que tu comprennes qu’on ne peut pas vivre de haine. Je sais ce que tu ressens, je te comprends. Mais à quoi te servirait-il de haïr sans cesse ? Tu ne sais même pas où sont ceux que tu hais. Non, Georges, ce n’est pas une solution, la haine ne résout rien, elle n’atténue pas la douleur de l’âme. »

Ce récit dramatique est très bien écrit avec des intrigues très bien ficelées. Les informations sont révélées quand on ne s’y attend le moins.

« Si personne n’oubliait, si personne ne pardonnait, pourrions-nous encore vivre sur cette terre ? »

« Tu vois Georges, celui qui refuse de pardonner est aussi malheureux que celui à qui il refuse de pardonner. »

Les scènes décrites avec une brutalité et une cruauté saisissantes ajoutent une dimension pitoyable aux personnages. Ce roman montre avec force que peu importe le passé dont nous héritons on peut toujours choisir soit de le laisser derrière soi et aller de l’avant, soit le ressasser ce qui peut nous mener vers la souffrance. Les histoires de ce roman sont tristes et poussent à la réflexion sur l’amour et ses limites, la haine et le pardon.

Vous pouvez acheter ce livre sur le site des Editions Présence Africaine ici.

Retrouvez la biographie de Moussa Konaté ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *